1er cas d’Ebola en Côte d’Ivoire : La riposte du gouvernement ivoirien





La Côte d’Ivoire connaît, depuis le samedi 14 août 2021, son premier cas de maladie à virus Ebola. Il s’agit d’une jeune femme en provenance de la Guinée voisine. Les autorités sanitaires ivoiriennes ont aussitôt mis un branle une pile de mesure pour isoler la patiente, et éviter une propagation du virus.

Lire aussi:Côte d’Ivoire: Laurent Gbagbo vers la création d’un nouveau parti

Les détails du plan de prévention du gouvernement contre Ebola

Déjà confrontées à la pandémie du coronavirus, qui prend des proportions considérables en Côte d’Ivoire, les autorités ivoiriennes viennent d’ouvrir un autre front sanitaire. Celui de la prévention et la riposte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola.

Une jeune femme de 18 ans, en provenance de la Guinée, a en effet été contrôlée positive au virus d’Ebola. Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, qui a fait l’annonce, dès le samedi 14 août 2021, a indiqué avoir pris des dispositions idoines pour contenir la maladie afin d’éviter une épidémie.

En partenariat avec l’OMS, la Banque mondiale, l’Unicef, la Croix-Rouge, un plan de prévention et de riposte a donc été mis en place par les services du ministre Pierre Dimba, ont en effet placé la patiente en isolement au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Treichville pour sa prise en charge.

Par ailleurs, un plan de vaccination contre le virus Ebola a été concocté afin de prendre en charge les personnes qui pourraient avoir eu un contact avec la malade. Il s’agit notamment du personnel de santé, des forces de l’ordre aux postes-frontière, ainsi que les passagers qui ont emprunté le même véhicule avec l’infortunée.

À cet effet, le Directeur de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire en Guinée, Dr Sakoba Kéita, promet « 5 000 doses de vaccins à la Côte d’Ivoire » et envoyer une équipe de 5 membres pour entamer la vaccination dans un bref délai, des personnes concernées.

« Nous voulons mettre à la disposition de la Côte d’Ivoire, dans le cadre de cette déclaration, toutes les innovations que l’OMS a promues sur le terrain en lien avec les autorités des pays respectifs », déclare pour sa part Georges Alfred Ki-Zerbo, Représentant de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en Guinée.

Une campagne de communication avec en première ligne, Préfets, leaders d’opinion, médias, crieurs publics, affiches et autres panneaux seront par ailleurs déployés pour sensibiliser les populations sur le virus Ebola, apprend-on de RFI.

EBOLA20jpg







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire