400 millions € de cannabis saisis dans un pétrolier immatriculé au Togo





Des policiers espagnols ont fait une saisie du cannabis d’une valeur de 400 millions d’euros dans le pétrolier, Natalia, immatriculé au Togo, en haute mer après une enquête menée par les Irlandais.

Lire aussi:Drame: un togolais abattu par la police en France

Selon des médias locaux, une section irlandaise spéciale de l’unité anti-drogue de l’UE a supervisé l’enquête et a fourni des renseignements clés qui ont conduit à la saisie massive de près de 20 tonnes de haschich, la forme la plus puissante de cannabis, sur ce navire au large des Îles Canaries le dimanche.

Le raid a été mené par une unité spéciale de la police espagnole à la suite de l’enquête menée par le bureau irlandais du MAOC-N, l’agence antidrogue commandée par l’ancien commissaire adjoint de la Garda, Michael O’Sullivan.

Des officiers lourdement armés ont utilisé un pneumatique RHIB pour prendre d’assaut le pétrolier Natalia, immatriculé au Togo, au large de Fuerteventura et ont récupéré le hasch, ainsi que 11 membres d’équipage syriens, qui ont tous été arrêtés.

Les flics ont exposé la drogue dans le port espagnol de Las Palmas le mardi, ces photos montrent à quel point le transport était important.

hachis

Des sources ont déclaré que les enquêteurs pensaient que les drogues étaient destinés à l’Europe occidentale, y compris probablement l’Irlande.

Lire aussi:Contractualisation dans les hôpitaux publics : un gros gaspillage pour rien!

M. O’Sullivan, qui dirigeait auparavant le Bureau de la drogue et du crime organisé de Garda, a confirmé mardi soir aux journalistes que l’enquête était menée par des gardes et des douaniers irlandais détachés auprès du MAOC-N, basé dans la capitale portugaise, Lisbonne.







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire