Affaire Ferdinand Ayité : Reporters Sans Frontières lève le ton contre le gouvernement togolais





L’organisation internationale ayant l’objectif de sauvegarder le droit à la liberté de presse, Reporters Sans Frontières RSF, demande aux autorités togolaises de respecter la dépénalisation des délits de presse et de procéder à la libération du journaliste Ferdinand Ayité.

Lire aussi : Dernière minute: Reckya Madougou condamnée a 20 ans de prison

En effet, ce dernier, ainsi que Joel Egah et Isidore Kouwonou ont passé plusieurs heures dans les locaux de la Brigade de Recherche et d’Investigation (BRI), avant d’être envoyé au Procureur de la République.

Selon les dernières informations émanant de la rédaction « L’Alternative », leur directeur de publication, Ferdinand Ayité a été inculpé vendredi et placé sous mandat de dépôt.

Lire aussi : Affaire Ferdinand Ayité : ce qui s’est réellement passé [récit complet]

L’on reproche à ces trois confrères d’avoir mal parlé de deux membres du gouvernement Togolais qui sont également pasteurs dans le numéro 92 de l’émission « L’Autre Journal ».

Comme l’a souligné l’ONG basée à Paris, l’avocat de Ferdinand, Me Elom Kpade a également reproché aux autorités de n’avoir présenté aucune plainte formelle à leur encontre et de ne pas avoir respecté la procédure requise pour les délits de presse.

Nous y reviendrons.

Avec iciLome







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire