Affaire HAAC et The Guardian : le directeur de publication du journal dit ses vérités !





Le Directeur de publication de l’hebdomadaire togolais « The Guardian » réagit suite à la suspension de sa parution pour quatre mois, par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC). Le confrère donne ici les détails de ce qui s’est réellement passé.

Lire aussi : Togo : le Ministère de l’Économie Numérique recrute !

Communiqué de la Rédaction du journal The Guardian

Dans la matinée du 1er Octobre 2021 aux environs de 10 heures 12 minutes, un membre de la HAAC informe par téléphone le directeur de la publication du journal The GUARDIAN, Ambroise KPONDZO, qu’il est invité par son institution pour échanger, le mercredi 06 Octobre à 10h 00, sur certains articles parus dans les deux numéros du journal, et sur une intervention téléphonique dans l’émission « Miwoè Nényo » animée par HUNLEDE Massognan dite Da Dédé sur Kanal FM. Dans la même journée vers 15h 30, le Directeur du Journal Actu Express, Isidore AKOLLOR par ailleurs Président du Patronat de la Presse Togolaise (PPT), appelle M. KPONDZO pour l’informer que le Président de la HAAC venait de le joindre pour l’informer que le directeur de la publication du journal The Guardian est invité mais qu’il n’est pas venu chercher le courrier. En guise de réponse, le président du PPT a signifié à son interlocuteur qu’il était déjà informé par M. KPONDZO, et l’a rassuré de la disponibilité du Directeur du Guardian à venir chercher le courrier. Ce que fut fait vers 16h.

A 17h 30, Monsieur Isidore Akollor rappelle le Directeur du Guardian pour lui dire que le président l’a rappelé pour l’informer que le courrier venait d’être retiré. Etonné par l’insistance du Président de la HAAC dans ce dossier, monsieur Akollor s’est dit prêt à accompagner le directeur KPONDZO en tant que témoin et en sa qualité de responsable du PPT dont M. KPONDZO est membre.

Le mercredi 06 Octobre 2021 vers 9h 45, tous deux MM. Akallor et KPONDZO répondent à l’invitation dans le respect des mesures barrières, avec le port de masque et munis de gel hydroalcoolique. A leur arrivée sur les lieux, ils constatent la présence de Da Dédé de Kanal Fm.

Leur attente a duré 40 minutes avant qu’un membre de la HAAC ne vienne leur demander s’ils étaient vaccinés. Suite à réponse négative du Directeur du Guardian, l’interlocuteur ajoute que compte tenu des nouvelles mesures prises par le gouvernement, il a reçu l’instruction de nous dire que les membres de la HAAC ne peuvent pas recevoir des gens sans preuve vaccinale. En conséquence, il nous a demandé de revenir le lundi 10h, le temps d’avoir la preuve vaccinale ou un test PCR négatif ne dépassant pas les 72 heures. C’est sur ce message que tous se sont séparés.

Le jeudi 07 octobre 2021 vers 16h 21, M. Ambroise KPONDZO reçoit SMS provenant d’un numéro se réclamant de la HAAC l’invitant à venir chercher un courrier. Mais n’étant pas Lomé, il répond à son interlocuteur qu’il était en voyage.

A la suite de ce qui précède, la rédaction de The Guardian tient à porter à l’attention de ses lecteurs et l’opinion publique nationale et internationale ce qui suit : malgré sa bonne foi de venir écouter les membres de la HAAC à cette audience sur ce qu’ils reprocheraient aux articles incriminés dans les Guardian deux dernières parutions du journal, notre rédaction constate tout simplement que la non-tenue de l’’audience ne révèle pas de la responsabilité de son Directeur, mais incombe la HAAC pour avoir conditionné l’accès à ses locaux à la présentation d’un pass sanitaire. M. Ambroise KPONDZO ne s’est pas encore fait vacciner pour les raisons évidentes suivantes :

  • La vaccination est un choix personnel et volontaire et ne saurait être imposée à une personne humaine,
  • Ensuite il n’a pas les moyens financiers pour payer les frais du test PCR, en raison de la situation économique déjà difficile dans laquelle il se trouve et qui s’est davantage compliquée pour les journalistes du fait de la crise sanitaire actuelle Il est loisible de constater in fine que la bonne volonté de M. KPONDZO de se présenter à l’audition est malheureusement occultée par des questions de formes liées aux mesures anti-covid19, questions sur lesquelles il continue de s’interroger tout en cherchant les réelles motivations.

Conscient que n’ayant pas rempli les conditions exigées, il serait confronté à la même situation qui s’est produite le 06 Octobre 2021, il a en conséquence pris soin d’envoyer un courrier au président de la HAAC dans l’après-midi du 08 Octobre 2021 pour l’informer de sa disponibilité pour toute audition à tout moment, exempte des conditions précitées, mais qui tiennent exclusivement compte du strict respect des mesures barrières en vigueur notamment le port systématique de masque et muni du gel hydro alcoolique.

Le fait sur lequel les membres de la HAAC fixeraient le plus leur attention, selon nos informations, et pour lequel le Directeur de Radio Kanal Fm et l’animatrice HUNLEDE Massonya dite Da Dédé de l’émission Miwoè Nényo sont aussi invités, concerne une alerte que la rédaction du journal a reçue de la part de plusieurs élèves et deux parents d’élèves du CEG Ségbé. Les enfants ont rapporté à M. KPONDZO que les responsables dudit établissement leur auraient dit le lundi 27 Septembre 2021, jour de la rentrée scolaire, qu’ils seraient bientôt vaccinés. Lesquelles informations se sont avérées vraies suite à des recoupements faits auprès d’autres élèves et enseignants. Le lendemain, un autre enseignant que nous avons interrogé confirme la véracité des faits ajoutant que c’était le Proviseur et le Censeur qui étaient venus parler aux enfants comme l’avaient déjà mentionné certains élèves.

Mais, selon toujours des indiscrétions, une certaine source contactée aurait déclaré que l’information ne serait pas vraie après vérification. Précisons que la HAAC n’a pas encore écouté l’intéressé sur le fond.

Face à la tournure et l’allure que prennent les choses dans cette affaire, la rédaction en appelle à la vigilance de la CNDH, de l’opinion nationale et internationale, et à rester aux côtés des premiers responsables du journal et toute la rédaction pour la manifestation de la vérité.

Au moment où le monde de la presse vient d’être auréolé du Prix Nobel de la paix, la liberté de la presse et d’expression doivent cesser de connaitre une rude épreuve sur la terre de nos aïeux Oui à la vaccination pour lutter contre la propagation du coronavirus, non à toute forme d’intimidation visant à étouffer toute voix qui dénonce la dictature vaccinale en cours au Togo.

Fait à Lomé le 08 Octobre 2021

Le Directeur De Publication, du GUARDIAN

Ambroise Yawo KPONDZO

Avec iciLome







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire