Annulation de la CAN : Samuel Eto’o dénonce la complicité de « certains Africains »





Un temps sous le coup d’une annulation, par la force de la pression des clubs européens notamment de Premier League anglaise et en raison de la flambée de la COVID-19, la CAN 2022 se tiendra bel et bien au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2022. Interrogé à ce sujet, Samuel Eto’o, nouveau président élu de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), s’est penché sur « la main invisible » derrière la non-tenue de la Coupe d’Afrique et surtout la désolidarisation de ses compatriotes Africains.

Lire aussi : CAN 2022 : le programme officiel des matches dévoilé

« Je ne vois pas pourquoi elle n’aura pas lieu (la CAN, ndlr). Je ne pense pas que ce soit responsable cette façon de faire ou de vouloir faire. La Fédération que je représente (FECAFOOT, ndlr) défendra avec la dernière énergie la tenue de cette Coupe d’Afrique », a asséné Samuel Eto’o dans une interview accordée à Canal+ Sport Afrique.

Lire aussi : Révélations : voici comment Samuel Eto’o est devenu le président de la FECAFOOT

« Si l’Euro s’est joué alors que nous étions en pleine pandémie, avec des stades pleins. Il n’y a pas eu d’incidents et nous avons joué dans plusieurs villes en Europe. Pourquoi la Coupe d’Afrique ne se jouerait pas au Cameroun ? Donnez-moi une seule raison valable. Ou alors on est en train de nous dire que comme on nous a toujours traités de ‘’moins que rien’’, nous devons subir. Qu’on nous dise clairement les choses. Mais ce qu’il y a de difficile dans cette façon de faire c’est que certains Africains sont encore complices », conclut à ce sujet Samuel Eto’o réputé pour ne pas garder sa langue dans sa poche.







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire