« Au Togo, quand un plan gouvernemental enterre un autre »





Au Togo, les projets ou programmes pour sortir le peuple de la pauvreté ne manquent pas. Depuis 2005, ils se succèdent, mais ne se ressemblent pas.

Lire aussi : Promo 5000, pipe, test ADN : Les chroniques de Belizem

A chaque fois, on vante les mérites de ces programmes qui ne se révèlent à la fin qu’un éléphant aux pieds d’argile. C’est le cas actuellement du fameux Plan National de Développement (PND).

On se souvient. Il y a encore un an, ce sigle PND était sur toutes les lèvres. On le retrouve dans tous les discours des officiels… Ce projet dit « ambitieux » a été brandit comme la panacée, le remède idéal pour sortir les Togolais de la misère et du cachot de désespoir.

Mais depuis la mise en place du gouvernement de dame Dogbé, l’on n’entend plus parler de ce fameux projet avec ses multiples axes. Il est rangé dans les placards et remplacé par un autre dénommé : Feuille de route gouvernementale.

Lire aussi : Togo : quand on transporte « nos togolaiseries » jusqu’en France

« Au Togo, quand un plan gouvernemental enterre l’autre. Le Plan National de Développement (PND) du chef de l’Etat était un projet mort-né. Nous le savions tous. La cheffe du gouvernement l’a enterré avec sa feuille de route gouvernementale. Quand la guerre des chefs éclate, les projets trinquent.. et le peuple avec », a posté Nathaniel Olympio sur sa page Facebook.

DSRP, SCAPE, PUDC, PND… voilà les grands programmes brandis aux Togolais comme la solution pour hisser le pays au rang des pays émergents. Seulement, aucun de ces ambitieux projets n’a connu un succès.

Avec iciLome







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire