CAN 2022 : Eto’o demande pardon





Trois journalistes algériens ont été agressés ce dimanche soir à Douala, non loin du quartier général des Fennecs. Le président de la Fédération camerounaise (FECAFOOT) leur présente ses excuses.

Lire aussi : Togo : le jour où Adebayor a envoyé paitre les Français

Alors qu’ils sont en terre camerounaise pour la couverture de la 33è édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), des confrères algériens ont subi des agressions à l’arme blanche ce dimanche soir dans la ville de Douala, tout près du QG de la sélection algérienne.

Lire aussi : CAN 2021 : voici pourquoi ces vendeuses de Piment ont été expulsées…

Même s’il y a eu plus de peur que de mal, Samuel Eto’o Fils, le président de la FECAFOOT s’est saisi de l’affaire, en leur présentant des excuses. Tout en promettant que tout sera mis en œuvre pour que ces genres de choses ne se reproduisent.

Avec iciLome







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire