Dernière minute: vers un nouveau couvre-feu et bouclage des villes





Fermeture des églises et des mosquées, couvre-feu et bouclages des villes : ces mesures peuvent revenir au regard de l’évolution des nouveaux de contamination de coronavirus et des décès enregistrés ces dernières semaines, a averti mercredi lors d’une conférence de presse, le responsable de la Coordination nationale de la gestion de la riposte contre la Covid-19.

Lire aussi:Togo: comprendre pourquoi le corps médical met fin à son mot d’ordre de sit-in

Le Togo compte un total cumulé de 21.785 cas confirmés dont 187 décès. 17.079 patients sont guéris et 4.519 autres sont sous traitement.

Pour la seule journée de lundi, le Togo a recensé 300 nouveaux cas et la plupart de ces nouvelles infections sont concentrées dans le Grand, a souligné le Médecin-Colonel Djibril Mohaman.

En un mois, Lomé a enregistré 5.000 nouveaux cas. Et toutes les préfectures sont également touchées. Sur la même période (un mois) : Tchaoudjo (41 cas), Kozah (42), Sotouboua (54), Kloto (77), Zio (115), Lac (148), Ogou (78), Amou (52), Est-Mono (96) et Bas-Mono (27).

« En fonction de l’évolution de la progression des cas, nous serons amenés à reprendre certaines mesures notamment la fermeture des églises et des mosquées, les bouclages des villes et le couvre-feu et ceci, pour le bien de nous tous. Car nous devons riposter efficacement contre cette pandémie pour éviter d’arriver à une situation incontrôlable », a souligné le Médecin-Colonel Djibril Mohaman..

Lire aussi:Coronavirus au Togo: Nouvelles restrictions à l’arrivée

Ce dernier a une fois encore appelé la population à se faire vacciner : « Ne pas le faire, revient à s’exposer et surtout à exposer le autres ».

Rappelons que le Togo a lancé sa campagne de vaccination contre la Covid-19 depuis le 10 mars. Le pays a reçu a réceptionné au total 1.222.990 doses de vaccin. Le système mis en place par les autorités togolaises a été salué ces derniers jours par l’Organisation mondiale de la santé.







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire