Échanges commerciaux: plus de 200 milliards de perte avec les pays développés





Entre 2008 et 2017, la fausse facturation a coûté au moins 3,9 milliards $ (plus de 2000 milliards FCFA) au Togo, indique un récent rapport de la Global Trade Integrity. 

Lire aussi:Togo: vers 1800 milliards FCFA à mobiliser pour développer 4 filières agricoles

Selon l’étude de l’ONG américaine, c’est en moyenne 30%, soit 361 millions $ (près de 200 milliards de FCFA) que le pays d’Afrique de l’Ouest perd chaque année dans ses échanges commerciaux avec les 36 économies les plus développées au monde.  Ce qui positionne le Togo au second rang des pays en voie de développement ayant enregistré les plus importants volumes de pertes, derrière la Gambie qui totalise des pertes moyennes de 37% par an.  

1 TOP

Le rapport intitulé “Flux financiers illicites liés au commerce dans les 135 pays en développement : 2008-2017” qui retrace l’évolution des “fuites commerciales,” montre cependant une atténuation de la situation sur les dernières années, après des pics réguliers entre 2011 et 2013, année précédant la réforme fiscale ayant conduit à la création de l’OTR (Office Togolais des Recettes), une fusion des deux régies financières à savoir la Douane et les Impôts.

En effet, de 2014 à 2017, les fausses déclarations commerciales se sont tassées, chutant de 62% à 166 millions $ (92 milliards FCFA), ce qui ne représentait plus que 16% des recettes fiscales mobilisées cette année. 

2 TOGO

Lire aussi:Togo: vers 1800 milliards FCFA à mobiliser pour développer 4 filières agricoles

Dans le classement, il est à noter qu’en plus de la Gambie et du Togo, le Malawi (26,8%, quatrième mondial), le Burundi (24,5%, huitième mondial) et le Cameroun (24,2%, neuvième mondial) sont les cinq pays africains qui enregistrent les plus importants volumes de pertes de capitaux dans leurs échanges avec les économies les plus développées de la planète.

Klétus Situ
Togofirst.com







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire