Économie : le FMI reste tatillon à l’embellie économique du Togo





Le Fonds Monétaire International (FMI) a évalué les performances économiques du Togo comptant pour le premier semestre de l’année 2021.

Lire aussi : Togo : l’entourage de Kpatcha Gnassingbé prêt à défier Faure

Comparée à 2020, l’économie togolaise a fait un rebond au 1er semestre 2021, grâce à une croissance de 36,4% du trafic portuaire et 68,7% du trafic aéroportuaire.

Sur le plan minier, l’exportation du clinker enregistre une hausse de 6,2% et 8,7% pour le phosphate.

Pendant ce temps, les crédits sont à 56,5% au 1er semestre 2021, comparés à 2020.

Cependant, la balance commerciale se détériore et l’inflation est à 6,8%.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara frappé de nouveau par le deuil !

Un constat général

Dans l’ensemble, l’économie togolaise a poursuivi son rebond au 1er semestre 2021, sauf que la reprise pourrait être mise à mal par l’évolution de la covid-19.

Les indices de la production industrielle affichent de bons chiffres d’affaires du commerce et des services.

Et le solde budgétaire s’améliore grâce à une performance des recettes et une faible exécution des dépenses en capital. Aussi, les investissements se caractérisent par un appétit des investisseurs à l’égard des titres émis par le gouvernement sur le marché régional.

Lire aussi : Drame à Aneho: deux jeunes emportés par la mer ce samedi

Le Togo et ses relations avec le FMI

Pour sa relance économique, le Togo bénéficie du soutien du FMI. En effet, l’institution avait débloqué environ 110 milliards FCFA, pour le Togo, dans le cadre d’allocation DTS (Droit de Tirage Spécial) pour faire face aux urgences de la pandémie à covid-19.

Bien avant cette allocation, 25 pays dont le Togo, avaient bénéficié de la suspension du service de la dette dans le cadre de la lutte contre la pandémie et d’un moratoire sur la dette.

Lire aussi : Secret de Palais: les dessous d’une brouille entre Gerry Taama et le ministre Ihou

Le nouveau représentant du FMI et ses ambitions

Depuis quelques semaines, Maximilien Kaffo, est le nouveau représentant résident du FMI au Togo.

M. Kaffo compte entre autres mettre un accent particulier sur le renforcement des capacités des institutions et organisations de la société civile, être un bon intermédiaire entre le Togo et le FMI et développer de bonnes relations avec la presse.







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire