Eperviers du Togo : quand Jonas Kokou Komlan colmate les brèches de Claude Le Roy





Le Togo vit une situation dramatique de vie chère aggravée par la hausse de 25% des prix des produits pétroliers depuis le 11 juin dernier.
Absent de la sélection nationale après les éliminatoires de la CAN 2019, l’ancien marseillais, 37 ans, va de nouveau enfiler la tunique jaune des Eperviers. Probablement lors des deux premiers matches de la course qualificative pour la phase finale du mondial Qatar 2022.

Lire aussi:Eperviers : liste des 25 joueurs convoqués

Jacques Alaixys Romao va revenir dans le nid des Eperviers. Depuis 3 ans, le milieu de terrain n’est plus convoqué par l’ancien sélectionneur Claude François Marie Le Roy. Beaucoup ont pensé que c’est la fin d’une histoire de 15 ans, qu’une page se tourne définitivement. Mais non.

L’ancien capitaine de Reims accepte de faire partie du nouveau projet qu’incarne Jonas Kokou Komlan, patron intérimaire des Eperviers, en attendant que le Portugais Paulo Duarte, le principal, ne prenne fonction en août prochain.

Selon donc l’ancien coach de l’Association sportive des chauffeurs de la Kozah (ASCK), le natif de l’Haÿ-les-Roses (France) aurait pu faire partie de l’expédition d’Antalya (Turquie) du 29 mai au 10 juin 2021 lors de la fenêtre FIFA (Fédération internationale de football association). A cette occasion, le Togo se jaugera contre trois adversaires africains : le Niger, la Guinée et la Gambie respectivement les 2, 5 et 8 juin prochains.

S’il ne va plus faire finalement le déplacement de Turquie, c’est parce qu’il est en instance de transfert. Autrement dit, l’actuel sociétaire de Guingamp, un club de Ligue 2, va changer de club, justifie Jonas Kokou Komlan. Romao jouera donc, si tout se passe bien, les deux premières rencontres des éliminatoires de la Coupe du monde contre le Sénégal et la Namibie en septembre prochain.

L’ancien toulousain, une trentaine de caps avec les Eperviers, joue pour la première fois pour le Togo en 2005. Il fait partie des grands artisans de la qualification pour le mondial, Allemagne 2006. C’est lui d’ailleurs qui donne la passe décisive à l’attaquant Mohamed Cougbadja Touré Kader pour l’unique but des Eperviers dans la compétition mondiale. C’est contre la Corée du Sud le 13 juin.

Après l’attaque de Cabinda (fusillade des bus des Eperviers entraînant deux morts et plusieurs blessés graves), le 8 janvier 2010, l’ex-lorientais met entre parenthèse l’équipe nationale. Quelques mois après, il sort de sa retraite internationale et prend part notamment à la CAN 2013 en Afrique du Sud et celle de quatre plus tard en terre gabonaise.

Considérée comme l’une des valeurs sûres de sa génération, Jacques Alaixys Romao est bien apprécié par le public sportif de façon générale. Bien qu’il continue de jouer régulièrement en Ligue 2, tout porte à croire qu’il ne pourra plus être au centre d’un projet d’avenir digne de ce nom à cause de son âge.

Wome Dové, l’autre oublié de Claude Le Roy

Le milieu offensif d’Al Yarmouk au Koweït, rappelé chez les Eperviers, déclare qu’il ne peut « jamais dire non à la sélection nationale » tant qu’il aura toutes ses facultés physiques, précise-t-il à mots voilés.

Wome Dové fait partie des anciens internationales rappelés en équipe nationale par le staff technique incarné par Jonas Kokou Komlan. Le Togo profitera de la prochaine date FIFA (Fédération internationale de football association) du 29 mai au 10 juin 2021 pour jouer trois matches amicaux en terre turque.

L’ancien joueur de Mamelodi Sundowns en Afrique du Sud va faire son retour. « Sincèrement quand j’ai appris la nouvelle, j’ai pleuré de joie. J’ai toujours aimé défendre mon pays. Je travaille pour cela et je ne peux jamais dire non à la sélection nationale », confie-t-il à africatopsports, ajoutant que « Mais ce n’est pas moi qui ai ouvert la porte à la sélection, c’est la sélection qui m’a encore ouvert sa porte. Je remercie le nouveau staff technique qui a cru en mes qualités ».

Lire aussi:Eperviers: à peine nommé, Paulo Duarte dézingue Claude Leroy

Auteur de 8 buts, 7 passes décisives en 29 matches dans le championnat koweitien, l’international togolais a une ambition, celle de « beaucoup travailler pour s’imposer ». « Je ne viens pas en sélection avec mon étiquette d’ancien. Je dois venir comme un nouveau qui doit s’imposer »rappelle-t-il.

Le Togo a rendez-vous à Antalya contre le Niger, la Guinée et la Gambie respectivement les 2, 5 et 8 juin prochains. Des rencontres tests qui lui serviront de tremplin pour l’entame des éliminatoires de la phase finale de la Coupe du monde, Qatar 2022.







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire