Football : l’annulation de la CAN 2022, un sabotage des clubs européens ?





Après les rumeurs de délocalisation au Qatar, voilà que des bruits de couloir affirment désormais que la CAN 2021 (9 janvier-6 février 2022) pourrait tout bonnement être annulée pour cause de variant Omicron ! Révélée ce mercredi, cette information émane d’un média sérieux, RMC Sport, et n’a toujours pas été démentie officiellement par la Confédération africaine de football (CAF) à l’heure actuelle.

Lire aussi : Football : la CAN 2022 menacée d’annulation

Sans doute l’instance a-t-elle considéré que l’article publié sur son site officiel avait valeur de démenti. Celui-ci indique que le secrétaire général de l’instance, Véron Mosengo-Omba (à droite sur la photo), se trouve «actuellement au Cameroun pour soutenir l’équipe de la CAF qui est déjà sur place pour travailler avec le Comité local d’organisation et le gouvernement camerounais, à la réalisation de l’événement.» Le dirigeant a «noté les progrès réalisés, mais a également exhorté toutes les parties à travailler jour et nuit afin de s’assurer que tout soit en place pour le match d’ouverture.» La CAF s’est aussi satisfaite du «grand intérêt de la part des médias du monde entier» avec 2 110 demandes d’accréditations reçues émanant de 59 pays.

Lire aussi : Révélations : voici comment Samuel Eto’o est devenu le président de la FECAFOOT

Des lobbies à dénoncer

Ici et là, des responsables de l’instance panafricaine ont tout de même glissé un ou deux mots de démenti en disant qu’ils ne peuvent pas passer leur temps à éteindre des rumeurs, voire en dénonçant des « fake news » et en s’indignant du « lobbying » orchestré par certains clubs européens, principalement anglais, et par la puissante Association européenne des clubs (ECA). Certes. Mais pourquoi diable ne pas mettre fin à ce doute, qui donne l’impression qu’au fond la CAF se pose vraiment des questions ? Pourquoi ne pas justement rédiger un communiqué cinglant dénonçant ces lobbies afin de montrer leur véritable visage, cynique, et s’attirer ainsi la sympathie de l’opinion publique ? Une fois de plus, la CAF ne brille pas par sa communication…

Lire aussi : People : Dr Kodom dit la vérité au sujet des Toofan

Sur le fond, le pays-hôte camerounais a présenté mardi son dispositif sanitaire anti-Covid-19 pour les spectateurs, qui ne seront autorisés à accéder aux stades qu’en présentant un pass sanitaire, valable une semaine pour les personnes présentant un schéma vaccinal complet, et valable 24h pour les autres, qui devront présenter un test négatif. Mais, au niveau du protocole sanitaire en vigueur pour les joueurs, la CAF tarde à annoncer des mesures qui pourraient rassurer les clubs européens ou, du moins, leur fournir un prétexte en moins pour réclamer l’annulation de la CAN…

Avec Afrik Foot







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire