France: la claque de Macron était-elle préméditée ?





C’est la première rencontre entre le chef de l’État et son prédécesseur depuis le retour de ce dernier le mois dernier après son acquittement des accusation de crimes contre l’humanité à la CPI. Le rendez-vous entre les
La gifle reçue par Emmanuel Macron mardi 8 juin est très commentée depuis que les faits se sont produits. L’auteur des faits, un jeune homme de 28 ans, qui pourrait avec des sympathies royalistes ou d’extrême droite, a été interpellé avec un autre suspect. Damien T., le Drômois de 28 ans soupçonné d’avoir réalisé cet acte, n’explique pas pour le moment son geste à la police mais selon une source son geste ne serait pas prémédité

Lire aussi:Macron giflé: la condamnation des suspects


Cependant des armes de poing et d’épaule ont été retrouvées chez le second suspect ainsi qu’un exemplaire de Mein Kampf qui rappelons-le est une autobiographie d’Adolph Hitler où il y retranscrit toute sa haine face a la conception du monde, du nationalisme socialisme avec des composantes hégémoniques belliqueuses mais aussi raciste. Les gardes à vue ont été prolongées.


Selon la chaine BFMTV, un membre de la sécurité avait prévenu Emmanuel Macron du danger du bain de foule. Une information retoquée par Gabriel Attale à l’issue du Conseil des ministres. “Il n’y avait pas eu d’alerte particulière sur ce moment, ce bain de foule” explique-t-il, assurant qu’il y avait “une vigilance permanente du groupement de sécurité de la présidence de la République”

Lire aussi: Escroquerie: Un marabout béninois a encore frappé


Deux types de réactions se (…) Lire la suite de l’article sur une autre presse







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire