Ghana : une femme fait de graves révélations sur le président Akufo-Addo





Serwaa Broni, une femme ghanéenne basée au Canada, a fait des déclarations insensées sur le président Nana Akufo-Addo sur les réseaux sociaux.

Lire aussi : Drame au Bénin: confondu à un voleur, un étudiant de 22 ans brûlé vif

Lors d’une session en direct sur Facebook le lundi 25 octobre 2021, Serwaa Broni a accusé le président ghanéen d’avoir causé son traumatisme.

Selon elle, Akufo-Addo a utilisé des agents de la sécurité nationale pour menacer sa vie après l’échec de ses tentatives pour avoir une liaison avec elle.

Propositions constantes pour une liaison avec lui

Serwaa Broni a indiqué dans la vidéo virale qu’elle avait rencontré Akufo-Addo pour la première fois avant qu’il ne remporte les élections de 2016 pour devenir président.

La femme et Akufo Addo

Après son arrivée au pouvoir en 2017, ils se sont à nouveau rencontrés lors d’un événement et ont commencé à communiquer. Grâce à leur communication, elle a réalisé qu’Akufo-Addo voulait avoir une liaison avec elle, mais elle l’a poliment refusé parce qu’elle aimait les femmes.

Lire aussi : Football: Cristiano Ronaldo va avoir des jumeaux en 2022

Ils ont quand même accepté d’être amis et ont continué à communiquer au téléphone même lorsqu’elle est revenue au Canada.

Balade en jet présidentiel

Quelque temps après, elle est retournée au Ghana et a reçu une invitation du président qu’elle a rejoint lors d’un voyage à Kumasi dans sa tentative de la courtiser.

Elle a accepté l’invitation et a ainsi rejoint Akufo-Addo et d’autres personnes sur le jet présidentiel à destination de Kumasi pour des funérailles.

Akufo Addo et la femme

À son retour à Accra, Serwaa a déclaré avoir publié une photo d’elle dans le jet présidentiel sur Facebook. La photo, malheureusement, avait l’image d’Akufo-Addo se reflétant dans un miroir et on lui a demandé de la retirer immédiatement.

Après avoir obéi à la demande d’Akufo-Addo de retirer les photos, Akufo-Addo aurait continué à la harceler, selon elle, pour qu’elle apporte son téléphone pour des vérifications.

Lire aussi : Tech : ce qu’il faut savoir du changement de nom de Facebook en Meta

Elle n’a pas aimé l’idée et a donc refusé. Cela a effectivement détérioré la relation entre Akufo-Addo et elle qui, selon elle, aurait commencé à la menacer.

La femme

Cela a abouti à un vol en 2019 qui, selon Serwaa, a été « organisé » par des agents de la sécurité nationale juste pour obtenir son téléphone et d’autres gadgets dans le but désespéré d’effacer toute trace de communication entre elle et le président.

L’épisode de « vol », a ajouté Serwaa, lui avait causé un trouble de stress post-traumatique qu’elle traite toujours.

Voir la vidéo ci-dessous :

La femme a cependant affirmé que lorsqu’elle a partagé la photo sur Facebook, elle a été appelée par le président et la sécurité nationale pour la retirer car cela pourrait avoir des implications politiques désastreuses.

Source : AfrikMag







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire