Lomé : fin du calvaire sur la route de Ségbé





Au Togo, les autorités publiques se préparent au lancement prochain des travaux de reconstruction complète de la voie Adidogomé-Ségbé, longue de 10 km. Elles encouragent depuis ce jeudi 25 novembre, les riverains qui occupent son emprise, avec notamment des commerces et établissements le long de voie, à la dégager, en prélude de ces travaux.

Lire aussi : Drame à Adidogomé : une fille écrasée par un gros porteur

« Il y a de cela 10 ans, en 2010, cette voie avait été goudronnée, aujourd’hui, elle est complètement dégradée, et n’est plus réparable. Donc, nous avons reçu l’instruction que la reconstruction définitive de la voie se fasse, et le contrat est déjà signé. », a expliqué Zouréhatou Tchakondo Kassa-Traoré, ministre en charge des travaux publics, dans le cadre d’une visite de terrain pour sensibiliser les riverains.

« Si nous sommes là aujourd’hui, c’est pour qu’en relation avec le préfet, les élus locaux, les maires, ainsi que les chefs traditionnels, on puisse sensibiliser la population pour que l’emprise soit dégagée », a-t-elle ajouté.

Lire aussi : Humanitaire : une Française déclenche une polémique au Togo sur le caca

Les travaux devraient être exécutés par le groupe EBOMAF, géant ouest africain des BTP, qui, incidemment, est déjà chargé de la reconstruction de la voie Lomé-Kpalimé (un marché d’un coût de 195 milliards FCFA) et de la réalisation de bassins de rétention d’eau à Todman, Adidogomé, dans le cadre de ce marché.

Notons que la délégation lors de la visite de terrain, comprenait, outre la ministre, les élus locaux et des autorités administratives, sécuritaires et traditionnelles (le Préfet du Golfe, Atabuh Kossi Dzinyefa, le Maire de la commune du Golfe 7, Aimé Koffi Djikounou, des élus locaux), des responsables du groupe Burkinabé EBOMAF.

Avec Togo First







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire