MINUSMA : l’hécatombe des Casques Bleus en 2021





Vingt-huit Casques bleus ont été tués et 165 blessés au Mali en 2021, a indiqué jeudi El Ghassim Wane, chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), lors d’une conférence de presse tenue à Bamako.

Lire aussi : Togo : l’étrange rapidité du Procureur de la République dans l’affaire Ferdinand Ayité

Selon M. Wane, 50 % des incidents à la base de ces décès et blessures ont été causés par des mines artisanales.

« Je sors tout juste d’une cérémonie commémorative à la mémoire de 8 Casques bleus qui ont perdu la vie dans le cadre de leurs fonctions. Je m’incline ici devant leur courage, leur détermination et leur professionnalisme dans des contextes dangereux pour assurer la sécurité des populations les plus vulnérables », a déclaré jeudi M. Wane.

Lire aussi : « La vie chère est le vrai problème en ces moments de fête »

Ces huit Casques bleus ont été tués le 8 décembre dernier quand un convoi logistique de la MINUSMA a heurté une mine artisanale entre Douentza et Sévaré sur la Route nationale 16 (RN16) dans le centre du pays.

Lire aussi : Togo : une nouvelle pièce de nationalité pour saigner à vif la population ?

La MINUSMA a annoncé avoir effectué 13.000 patrouilles et 100 opérations de janvier à ce jour du 16 décembre 2021.

Avec Sputnik







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire