Nicolas Sarkozy harcelé par son avocat pour dettes impayées





Dans le dernier numéro de Closer, un ancien avocat de Nicolas Sarkozy révèle que l’ex chef d’Etat ne lui a jamais payé ses services alors qu’il avait commencé à organiser son divorce avec Cécilia Attias en 2006…

Lire aussi : Lamine Diack, l’ex-patron de l’athlétisme mondial, est mort

Dans les colonnes du nouveau numéro en kiosques de votre magazine Closer, il semblerait que l’ancien Président de la République Nicolas Sarkozy ait des dettes impayées… En effet, un ancien avocat lui réclame des honoraires qui n’ont jamais été réglées ! Celui-ci, Georges Kiejman, est pourtant bien décidé à régler ses comptes. Dans son le livre qu’il publie L’homme qui voulait être aimé, il remonte jusqu’en 2006 et se souvient de l’époque où il avait été choisi par l’ex-chef d’Etat pour organiser son divorce avec son épouse Cécilia Sarkozy, à l’amiable…

Georges Kiejman raconte s’être emparé du dossier et avoir lancé toutes les procédures pour sceller légalement la fin de cette union. Mais l’avocat n’avait pas prévu que le couple se rabiboche pendant quelques temps ! Toutes les démarches avaient alors été suspendues… Toutefois, comme tout le monde le sait, les époux Sarkozy avaient finalement décidé de se séparer pour de bon, peu après l’élection présidentielle de 2007. Mais ces derniers s’étaient adjoints les services d’une autre avocate pour les aider à dissoudre leur mariage !

Lire aussi : Coup de tonnerre : Gnassingbé Eyadéma serait impliqué dans l’assassinat de Thomas Sankara

Les dettes de Nicolas Sarkozy refont surface

Nicolas Sarkozy n’a donc jamais payé le premier avocat qu’il a engagé pour divorcer de Cécilia Attias. Malgré plusieurs relances, et l’engagement du mari de Carla Bruni-Sarkozy de la payer « dans l’heure », Georges Kiejman n’aurait à ce jour jamais perçu un centime pour le travail qu’il a effectué en 2006, certes, pour rien… Ce contentieux financier sera-t-il enfin terminé 15 ans après ?

Avec Closer







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire