Pass vaccinal devant les lieux de culte : la police déployée sur les lieux ?





Le contrôle du pass vaccinal ou d’un test PCR datant de 72 heures à l’entrée des lieux de culte débute ce vendredi 10 décembre 2021, sur l’ensemble du territoire togolais.

Lire aussi : Togo : que faire quand on n’a pas son pass vaccinal pour entrer dans l’église ?

Il s’agit d’une nouvelle restriction sanitaire contre la propagation de la maladie du Coronavirus au Togo. Mesure pour laquelle, Payadowa Boukpessi, ministre en charge de l’Administration territoriale a exigé l’implication des préfets.

« Dans le souci de procéder à des contrôles sur le terrain, je vous demande de prendre des dispositions en lien avec la force mixte de surveillance (GMS) pour applique scrupuleusement cette décision qui prend effet à compter du 10 décembre 2021 », écrit le ministre dans une correspondance aux préfets en date du 1er décembre 2021.

Notons que la semaine dernière, les organisations religieuses ont exprimé leur désaccord face à l’introduction du pass sanitaire dans les lieux de culte. Mais le gouvernement togolais a maintenu sa décision, mettant ces organisations chrétiennes dans une position inconfortable.

Lire aussi : Suspension des étrennes de fin d’année : Gerry Taama recadre le ministre Sani Yaya

Tout de même, la Conférence des Evêques du Togo (CET), pour sa part, a invité les fidèles chrétiens à éviter toute réaction pouvant entrainer des troubles ou des violences.

« Nous vous invitons à ne pas entrer dans une logique d’affrontement, à vous abstenir de toute réaction susceptible de susciter des troubles ou des violences dont la responsabilité serait à tort attribuée à l’Eglise », a indiqué la Conférence dans un nouveau communiqué.

Lire aussi : Crash à Lomé : choc spectaculaire entre une moto et un train

Et de poursuivre : « Nous invitons les fidèles qui auront été empêchés d’accéder à l’intérieur des chapelles et des églises, à suivre dans le calme et la ferveur, les célébrations à partir du dehors ».

Avec iciLome







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire