Togo: comprendre comment le Groupe IB Holding du magnant Burkina des BTP s’offre la BTCI





IB Holding va racheter une bonne partie des actions du gouvernement dans le capital social de la Banque togolaise pour le commerce et l’industrie (BTCI). L’annonce a été faite ce mercredi en Conseil des ministres.

Lire aussi:Comment Blaise Compaoré a fait de Mahamadou Bonkoungou l’un des plus riches d’Afrique

Privatisation de BTCI: L’Exécutif togolais cède l’une des deux dernières banques publiques au Togo

Un projet de décret fixant les modalités et le prix de cession d’une partie des actions de l’Etat dans le capital social de la Banque togolaise pour le commerce et l’industrie, a été adopté ce mercredi par le gouvernement.

« Dans sa volonté de nouer des partenariats avec le secteur privé pour accélérer la croissance économique, le gouvernement a engagé un processus de cession d’une partie de ses actions dans le capital social de la Banque togolaise pour le commerce et l’industrie. C’est dans ce cadre que conformément aux dispositions légales, une commission d’évaluation des privatisations (COMEP) a été mise en place afin de procéder à l’évaluation de ladite société, de donner son avis sur le projet de cession et de proposer le juste prix », stipule un communiqué officiel.

Le présent décret, poursuit la même source, permet la poursuite du processus de cession d’une partie des actions détenues par l’Etat à la société de droit togolais IB Holding, une entité du groupe IB Holding appartenant au Burkinabé Mahamadou Bonkoungou.

Lire aussi:Secret de Palais: quand Faure vendre la BTCI et l’UTB au magnant Burkina des BTP

Selon le gouvernement, cette société a été retenue sur les 5 soumissionnaires à l’issue de l’appel d’offres ouvert à cet effet. L’adoption de ce texte entre dans le processus engagé par les autorités togolaises pour la privatisation de cette banque publique.

Pour le gouvernement, cette privatisation participe de sa « volonté de nouer des partenariats avec le secteur privé pour accélérer la croissance économique ». On note que le gouvernement conserve 10% du capital et veillera à la préservation des intérêts des employés ainsi qu’à la consolidation du système financier.







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire