Togo : encore 9 milliards de l’UE pour l’électricité





L’Union Européenne va allouer une enveloppe de 9,5 milliards de FCFA au profit du Programme d’extension des réseaux électriques des centres urbains du Togo (PERECUT). L’accord de subvention a été signé ce 23 Novembre à Lomé par Sani Yaya, ministre togolais de l’Economie et des Finances et Rémy Rioux, directeur général de l’Agence Française de Développement (AFD) pour le compte de l’UE.

Lire aussi : Gestion défaillante, conflits d’intérêts, grève : les affres de la privatisation de TOGOCOM

Ces fonds portent à 45,6 milliards de FCFA la contribution de la coopération européenne au PERECUT, programme lancé en 2020 avec pour objectifs d’améliorer sensiblement la couverture électrique et l’accès à l’énergie dans les villes de l’intérieur du pays. En chiffres, il est prévu pour durer trois ans et permettre la construction de 190 km de réseaux moyenne tension, 371 postes de transformation MT/BT et 1660 km de réseaux basse tension. « Le projet viendra également en appui au Programme d’électrification pour tous grâce à la fourniture de 58 000 compteurs supplémentaires », peut-on lire sur le site de la Présidence de la République.

« L’accord de subvention d’un montant de 14,5 millions d’euros soit 9,5 milliards de FCFA, que nous venons de signer avec le Directeur général de l’AFD, traduit l’excellence des relations de coopération entre l’Union européenne et la République Togolaise », s’est félicité Sani Yaya.

« Cette subvention de l’Union européenne déléguée à l’AFD vient en complément du prêt concessionnel d’un montant de 40 millions d’euros soit 26, 2 milliards de FCFA accordé par l’AFD et d’un don de la KFW d’un montant de 15 millions d’euros, soit environ 10 milliards d’euros pour la mise en œuvre du projet », a également indiqué le ministre Sani Yaya.

Lire aussi : Terres, eaux, forêts, et même femmes… : quand le Togolais voit le Togo couler sous ses pieds

Le nouvel appui européen au gouvernement intervient dans le cadre d’une mission qu’effectue la coalition « Equipe Europe » depuis quelques jours à Lomé. Cette coalition européenne composée notamment de la direction de la Commission européenne pour les partenariats internationaux, de l’AFD, et de la KFW (Fond allemand de développement), vise à mieux coordonner l’action de l’UE et de ses pays membres au profit des pays en voie de développement.

« Sans électricité, la société et l’économie manquent de dynamisme. Je suis particulièrement fier que l’Initiative Equipe Europe avec la France, l’Allemagne et l’Union européenne ait pu contribuer à ce projet important », a souligné Dénis Koen, directeur des partenariats internationaux de la Commission européenne.

Avec Togo First







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire