Togo-Guinée : Doumbouya recadre copieusement Faure Gnassingbé





Au lendemain du coup d’État qui a évincé Alpha Condé du pouvoir, le 5 septembre dernier, le comité national du rassemblement et du développement (CNRD) a saisi les documents de voyage des anciens dignitaires du régime déchu, les empêchant ainsi de quitter le territoire national guinéen.

Lire aussi : Secret de Palais : Charles Debbasch sauvé in extremis par les médecins de Faure !

Un peu plus de deux mois après le putsch, certains anciens barons du régime d’Alpha Condé auraient besoin de se rendre à l’étranger pour des soins. Selon l’hebdomadaire panafricain, Jeune Afrique, c’est dans ce cadre que le président togolais Faure Gnassingbé est intervenu en faveur de Tibou Kamara, -grande figure du regime d’Alpha Condé- auprès du président de la transition, Mamadi Doumbouya.

« Le chef de l’État togolais est récemment intervenu auprès du chef de la junte au pouvoir afin que l’ancien conseiller spécial d’Alpha Condé puisse voyager. Le colonel Mamadi Doumbouya demeure réticent à laisser voyager certains proches du président déchu, qui se trouvent toujours bloqués à Conakry. Parmi eux, Tibou Kamara, l’ancien porte-parole du gouvernement, qui avait été arrêté durant quelques heures par les militaires putschistes dans la journée du 19 septembre. Selon nos informations, l’ex-ministre de l’Industrie et des PME souhaite obtenir la restitution de son passeport afin de se rendre à l’étranger pour y effectuer un check-up médical », a révélé Jeune Afrique.

Lire aussi : Togo : un 7e prisonnier politique meurt dans des conditions inhumaines

Selon l’hebdomadaire, le colonel Mamadi Doumbouya aurait indiqué au président togolais qu’il a encore besoin de Tibou Kamara sur place, à Conakry.

Le président togolais Faure Essozimna Gnassingbé, rappelle JA,  est personnellement intervenu auprès du président de la transition pour obtenir le départ de Tibou Kamara du pays. Il entretient en effet de très bonnes relations avec l’ancien conseiller spécial d’Alpha Condé qui a, entre autres, fait partie des négociateurs impliqués dans la résolution de la crise politique au Togo en 2018.

Mais Mamadi Doumbouya a répondu au chef de l’État togolais qu’il avait encore besoin de Tibou Kamara sur place, à Conakry », souligne le journal.

Lire aussi : « Gnassingbé Eyadéma a été influencé par les jeux d’intérêts et de sabotage de son entourage »

Depuis son arrivée au pouvoir, le président de la transition guinéenne ne cesse de répéter que ceux qui ont eu des responsabilités dans le pays vont répondre de leur gestion.

Avec Media Guinée







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire