Togo : les esprits s’échauffent à TOGOCOM





Après une relative accalmie, la tension remonte entre les travailleurs du numérique et le Gouvernement du Togo. Les premiers ont soumis un préavis de grève. Il y a de l’électricité est dans l’air.

Lire aussi : Affaire de l’élève violée à Bafilo : l’enseignant écope d’une « petite » sanction

« Le Syndicat des Travailleurs du Numérique du Togo (S.T.N.T), suite aux négociations de crise de l’année dernière assorties d’un moratoire conclu le 30 décembre 2020 sous l’égide du Gouvernement (actionnaire du Groupe TOGOCOM et stimulateur du dialogue social dans les entreprises), en vue de trouver des voies de sottie au conflit qui nous opposait et tenant compte de la signature d’un accord suite au dépôt du préavis de grève du 10 février 2021, est au regret de constater le non-respect de la parole donnée sur les points relatifs à la société TOGO CELLULAIRE (TGC) en dépit de l’apport économique de cette entité dans le chiffre d’affaire (CA) du Groupe.

Ainsi, après de multiples démarches infructueuses du Bureau exécutif et des délégués du personnel avec des échanges de courriers sans réponses convaincantes teintées de mépris des salariés de TGC, nous avons opté pour l’escalade acquise de droit », s’est justifié le syndicat dans un courrier en date du 22 novembre 2021, adressé au Directeur Général de TOGOCOM.

Affaire à suivre…







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire