Togo : les recettes de 700 milliards de l’OTR ou boire le calice jusqu’à la lie ?





Alors que les Togolais ploient sous la double crise politique et sanitaire : ils venaient de sortir d’une élection présidentielle de février 2020 contestée, en entrant de plain-pied dans une autre crise, celle-là sanitaire est liée au coronavirus. Ils ont, les Togolais, été soumis à une panoplie de taxes. Dans ces conditions, il n’est pas surprenant que l’Office togolais des recettes (OTR) annonce avoir engrangé plus de 720 milliards d’impôts, de taxes et de droits de douane payés par les Togolais en 2021.

Lire aussi : Urgent : le port du casque désormais obligatoire pour les passagers des engins à deux roues

Des recettes record au moment où de nombreux citoyens, ceux du secteur informel et emplois précaires notamment ont été contraints à fermer portes. Certains jusqu’à présent sont toujours interdits de reprendre leurs activités. Et c’est dans qu’on annonce avoir réalisé des recettes record.

Pendant ce temps, l’Etat qui, doit en principe, se préoccuper du sort de chaque citoyen,  ne demande pas comment ces Togolais laissés sur le carreau depuis deux ans vivent.

Même  Novissi, le programme de transfert monétaire initié par le gouvernement  dont on vante tant le mérite n’est que du vent, un feu de paille qui n’a duré que le temps d’un éclair alors que la crise sanitaire et ses retombées perdurent dans le pays.

Lire aussi : Dernière minute : des fabricants de faux billets arrêtés !

Dans ces conditions comment peut-on parler de recette record quand les cas sociaux ont décuplé dans le pays ?

L’OTR, tout le monde le sait ne vend rien, ne produit rien. C’est cette société qui dit avoir fait des recettes, sur quoi ? Ce qu’il accumule n’est que des impôts et taxes qu’il collecte auprès des sociétés et ménages togolais. Dire qu’on a fait des recettes record en ce moment précis où des sociétés ont vu leurs chiffres baissés, pour une société étatique est amoral : c’est reconnaitre qu’on n’a pas épargné ni la veuve ni l’orphelin dans les collectes des impôts, qu’on a saigné des Togolais, collecté chez eux jusqu’au dernier centime.

Ce faisant l’OTR fait partie des rares sociétés qui ont profité de cette pandémie. Partout dans le monde, des sociétés ont vu leurs chiffres baissés à l’exception de quelques milliardaires qui ont su profiter de la crise pour encore amasser de capitaux. L’OTR peut être alors classé dans la catégorie des sociétés qui ont profité de la crise sanitaire.

Lire aussi : Voici les passeports les plus puissants d’Afrique (2022)

L’Office s’enorgueillit si bien d’avoir dépassé ses prévisions. C’est très bien, on ne refuse pas mais à quoi servent ces fonds collectés chez les Togolais ?

Mais comment peut-on faire comprendre aux Togolais qu’en dépit des efforts inlassables qu’ils consentent, en plus des milliards d’emprunts contractés chaque année, le pays ne dispose toujours pas d’un seul scanner dans le moindre hôpital public pour soulager les patients?

Comment faire comprendre aux Togolais pourquoi ils vivent si mal dans leur pays, sans services sociaux de base, sans hôpitaux, sans soins, sans rien?

Comment leur expliquer la pauvreté et la misère criardes dans laquelle ils pataugent depuis plusieurs décennies ?

Lire aussi : Affaire Reckya Madougou : quand la France s’en mêle

Il y a quelques jours, le Togo a encore emprunté 27 milliards 500 millions sur le marché financier.

Que fait-on de ces sommes que tous les Togolais rembourseront au moyen des impôts et taxes qu’ils payent chaque jour?

Avec Togo Scoop







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire