Des usines de production industrielle de gari annoncées à Vogan





Des usines de production de gari seront bientôt opérationnelles dans la préfecture de Vo, a indiqué le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques (Mifa S.A). 5 unités de production seront installées dans la localité.

A LIRE AUSSI: Les dessous de la réinstallation de Mgr Kpodzro en Suède

La préfecture de Vo est connue pour sa spécialité en fabrication de gari de meilleure qualité. Mais la production de cette farine fabriquée à base du manioc se fait souvent dans des conditions difficiles par des femmes. Ainsi, le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques accompagne les populations de la localité dans la mise en place de 5 unités de production de gari. D’après le Mécanisme, ces unités rentreront bientôt dans leur phase opérationnelle.

Les machines et équipements modernes nécessaires ont été reçus la semaine dernière. « Le ton est ainsi donné pour le démarrage effectif de ces activités qui, à coup sûr, révolutionnera les pratiques traditionnelles de production. Cinq unités au total seront implantées dans toute la préfecture.

La première usine démarrera à Gnita, dans le canton d’Akoumapé, où des centaines de femmes organisées en coopératives grâce au Mifa S.A, exercent dans la transformation du manioc en ses produits dérivés », a précisé le Mécanisme.

A LIRE AUSSI: Franc CFA : l’évènement de Kako Nubukpo a déjà du plomb dans les ailes

L’installation de ces usines de production est une bonne nouvelle pour les populations de la préfecture de Vo. Elles permettront non seulement de créer d’autres emplois, mais aussi d’améliorer les conditions de travail surtout des femmes qui travaillent dans la transformation de manioc.

L’implantation de ces usines remonte au 11 janvier 2020, lors d’une visite du président de la République Faure Gnassingbé dans la localité. Au cours de cette visite, il a rencontré environ 500 membres de coopératives de production de gari de la préfecture et a également annoncé l’implantation de ces usines.

A LIRE AUSSI: Sérail: la grosse claque de l’UE et des USA à Agbéyomé

Bien avant l’implantation des usines, des membres de coopératives ont été formés sur la nouvelle méthode de transformation  du manioc. L’objectif de cette formation qui a été réalisée avec l’appui du Mifa S.A. est d’assurer la sécurité alimentaire sur le plan national et rendre compétitif le gari de la préfecture de Vo sur le plan international.

Togo Matin No 897







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire