[CONFIDENTIEL]: comment Agboyibor a voulu faire de Agbéyomé le dauphin d’Eyadema





C’est un pan de l’histoire de Agbéyomé Kodjo qui est peu connu par les Togolais. L’homme de Yoto dont le parcours politique a été largement scruté à la faveur de la dernière élection présidentielle a en effet vu son destin basculé sous l’impulsion de son aîné –lui aussi ancien premier ministre- feu Me Yawovi Agboyibor.

A LIRE AUSSI: Secret de Palais: duel sans merci entre Agbéyomé et Bodjona loin des radars

Dans son ouvrage « Combat pour un Togo démocratique » publiée en 1999, l’ancien président du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) révèle avoir joué un rôle très  important dans l’entrée en politique d’Agbéyomé Kodjo aux côtés d’Eyadéma. Extrait…

« (…) Lorsqu’en décembre 1986, à l’occasion du 4e congrès statutaire du RPT à Lomé, le chef de l’Etat a tenu à me faire entrer au Comité central, je lui ai dit non et comme il insistait au point de vouloir en faire une modalité de ses actions de développement de notre préfecture [Yoto, NDLR], j’ai fini par lui avancer le nom du jeune Agbéyomé Kodjo, qui ne cachait pas son enthousiasme pour le RPT.

A LIRE AUSSI: [Info TogoWeb] : accusé d’abus sexuels, Pascal Agboyibo s’offre une nouvelle vie en RDC

Le chef de l’Etat a répondu qu’il ne le connaissait pas et n’a pas accepté de le prendre. Pendant que je me trouvais en mars 1987 en Suisse, il m’a téléphoné pour me consulter sur le point de savoir s’il pouvait le faire admettre au bureau national de la JRPT.

Je lui ai dit de se mettre en rapport avec l’intéressé alors employé à la SONACOM. Agbéyomé entra au bureau national de la JRPT. Le 20 décembre 1988, Eyadema l’a nommé ministre  de la Jeunesse, des Sports et de la Culture ».

Togoweb







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire