Togo : que faire quand on n’a pas son pass vaccinal pour entrer dans l’église ?





Le gouvernement n’a pas annulé sa décision « inique ». A compter du 10 décembre prochain, l’accès aux lieux de culte au Togo sera subordonné à la présentation d’un pass vaccinal ou d’un test PCR négatif datant de moins de trois jours.

Lire aussi : Crash à Lomé : choc spectaculaire entre une moto et un train

Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’épiscopat togolais est contre cette décision du gouvernement. Il la désavoue complètement. Dans un nouveau communiqué, il donne ses dernières consignes aux fidèles catholiques du pays.

« Nous vous invitons à ne pas entrer dans une logique d’affrontement, à vous abstenir de toute réaction susceptible de susciter des troubles ou des violences dont la responsabilité serait à tort attribuée à l’Eglise. Nous invitons les fidèles qui auront été empêchés d’accéder à l’intérieur des chapelles et des églises, à suivre dans le calme et la ferveur, les célébrations à partir du dehors », indique la Conférence des Evêques du Togo (CET) dans son nouveau communiqué.

Lire aussi : Togo : les hommes en treillis font la justice !

Les évêques du Togo exhortent par ailleurs les chrétiens, surtout les fidèles catholiques à remettre tout entre les mains du Seigneur. Ils les invitent à « observer trois jours de prières les mardi 7, mercredi 8 et jeudi 9, un jour de jeûne le vendredi 10 décembre, pour la conversion des cœurs et la manifestation de la gloire de Dieu ».

« Ces jours d’appel au secours au Seigneur, comporteront la célébration de messe, l’exposition du Très Saint Sacrément le jeudi, le chemin de croix le vendredi et la prière du chapelet à ces intentions », poursuit le communiqué.

Avec iciLome







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire