Togo : retour sur les faits d’armes aux frontières maritimes en 2021





La Commission Nationale des Frontières Maritimes du Togo (CNFMT) a présenté mardi à Lomé  le bilan 2021 de ses activités. Selon le président de cette structure, le Capitaine de Vaisseau Neyo Takougnadi, l’année 2021 a été marquée par plusieurs réunions internes portant sur des dossiers techniques de négociation. On retient essentiellement des réunions bilatérales avec le Bénin et le Ghana.

Lire aussi : Togo : cette dette colossale que l’Etat doit rembourser en janvier 2022

« La Commission mixte paritaire Bénino-togolaise a élaboré, avec l’appui de la GIZ, et déposé conjointement le dossier d’extension du plateau continental au-delà de 200 milles marins aux Nations-Unies le 18 septembre 2018. Elle a conçu et réalisé des cartes marines des deux Etats pour des besoins de navigation et à des fins de délimitation de leurs frontières maritimes communes. Elle a également démarré le processus de négociation en vue de la délimitation de leurs frontières maritimes commune et élaboré l’agenda global de négociation allant jusqu’en octobre 2022 », a indiqué le Capitaine de Vaisseau Takougnadi.

Selon le rapport, cette commission mixte paritaire a déjà tenu en tout 10 réunions et compte poursuivre les négociations et les travaux techniques sur le terrain. Le suivi du dossier conjoint et les formations continues en GEOCAP des membres du sous-comité technique sont aussi inscrits dans leur cahier de charge de 2022.

Lire aussi : CAN 2022 : comment le président de la CAF a tenté d’humilier Samuel Eto’o

Aussi, la CNFMT et la commission des frontières du Ghana, dans la quête d’un consensus sur la délimitation de leurs frontières maritimes, ont tenu plusieurs réunions. Occasion d’aborder les questions des arrangements provisoires, puis du processus technique de délimitation de la frontière maritime.

« Au cours de l’année, les deux commissions techniques ont eu à faire l’ouverture sur le processus de négociations de la frontière maritime, échanger des informations de bases relatives aux espaces maritimes des deux Etats. Dans le but de renforcer leur coopération dans le domaine de la sécurité maritime, les deux commissions ont facilité la rencontre avec les Chefs d’États-majors de marines des deux Etats », a révélé Neyo Takougnadi.

Lire aussi : Scandale CAN 2022 : l’arbitre au cœur d’un match ubuesque entre le Mali et la Tunisie

Il a également fait savoir que les 2 États ont trouvé également un consensus sur le point de départ de la frontière maritime élaboré par les sous-comités techniques conjoints mis en commun, et sur la carte marine UKHO 1384 BA, équivalent SHOM 7787 int 2807.

« A ce jour, aucune ligne provisoire consensuelle de frontière maritime n’ayant encore été trouvée, les deux parties continuent les négociations », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Affaire Mali : la prise de position risquée de Kako Nubukpo

Par ailleurs, les 2 commissions comptent poursuivre et finaliser les négociations en vue d’un tracé consensuel d’une frontière maritime qui sera matérialisée sur les cartes marines.

Les prochaines réunions auront lieu, pour le sous-comité technique, du 16 au 18 janvier 2022 et la plénière, du 26 au 28 janvier 2022 à Lomé.

Avec Togo Breaking News







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire