Vindicte populaire: Un homme brûlé vif à Wogba





Pour le président du Mouvement des républicains centristes (MRC), le patron de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) doit demander « pardon » aux acteurs politiques, particulièrement à lui.

Les habitants de Wogba (Commune Vo 1) ont surpris un homme profanant une tombe. Ils lui ont mis le feu.

Atsou, la quarantaine, a été arrêté surpris pendant qu’il profanait une tombe à Wogba, le 14 juin 2021, a-t-on appris du site Nouvelle d’Afrique. Ces trois complices dont une femmes ont pu réussir à s’échapper. 

Lire aussi:Drame: un nouveau cas de suicide par pendaison à Kara

Selon la source susmentionnée, l’homme a été bien molesté, puis brûlé vif par les populations de la localité. Ces dernières constatant la profanation des tombes dans leurs cimetières depuis quelques années déjà s’en trouver les auteurs.

Même si l’acte posé par cet homme est condamnable, il faut aussi souligner que la vindicte populaire constitue également une infraction au Togo. Elle est donc punie par les lois en vigueur dans le pays.







Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire